Skip to Content

Block Magazine

La créativité a sa place
Printemps/Été 2021
Numéro 22

Mélange corsé

On parle café, échecs et réussites en compagnie de Diana Olsen, fondatrice et PDG de Balzac’s Coffee Roasters, à la Tannery, un bâtiment patrimonial de Kitchener.

PROPOS RECUEILLIS PAR: Jeremy Freed

ILLUSTRATION BY: Uli Knörzer

 

Mon diplôme universitaire en poche, j’ai décroché un poste dans une grande entreprise et j’ai très vite compris que ce n’était pas fait pour moi. Loin de moi l’idée de dénigrer ceux qui travaillent en entreprise, c’est simplement une question de personnalité. 

Mon père est entrepreneur. Il a bâti une équipe à l’image d’une famille, qu’il dirige sans faire de microgestion. Je crois que je tiens ça de lui. Le succès de Balzac’s, je le dois en grande partie aux gens qui travaillent pour moi. Je les laisse prendre l’initiative, et chacun brille à sa manière.

Jusqu’à l’année dernière environ, notre croissance était très organique. Tous les cafés que j’ouvrais étaient, en fait, des occasions qui ne se refusaient pas. Mais chacun de mes « oui » était accompagné d’une dizaine, voire d’une vingtaine, de « non ». L’erreur étant humaine, je ne laisse pas les miennes me définir. Et je fais pareil avec mon entreprise, à un niveau macro. On a dû fermer notre établissement de Waterloo et tous les employés ont été réembauchés au café de Kitchener. On n’en a pas perdu un seul et on en est ravis.

Contrairement à la croyance populaire, diriger un café n’est pas chose facile, mais c’est super intéressant. C’est un petit choc pour tout un chacun quand on se rend compte du combat qu’il faut mener au quotidien, surtout au début. Mais la plupart des torréfacteurs que je connais sont passionnés par leur métier.

LE MEILLEUR CONSEIL QU’ON M’A DONNÉ

“C’est bien de prendre conseil, mais tout conseil n’est pas bon à prendre. Combien de fois mon instinct m’a dit de ne pas faire ce que l’on me conseillait? Plusieurs fois – et je lui en suis reconnaissante. N’écoutez pas tout ce que l’on vous dit. Suivez votre intuition.”

 

Partager cet article