Skip to Content

Block Magazine

La créativité a sa place
Printemps/Été 2021
Numéro 22

Maggie Boyd’s Vessel Series

PHOTO OFFERTE PAR: Maggie Boyd

Tasses, bols, pichets, cruches, théières : la céramiste vancouvéroise Maggie Boyd fabrique des objets du quotidien. C’est leur utilité qui lui tient à coeur, ce lien de collaboration indéfectible entre l’artisan et l’utilisateur. Elle souhaite que ses réalisations soient « précieuses et pratiques à la fois, car [elle aime] ces moments où l’art et la vie s’entrecroisent.»

Ces vases sont en terre cuite vernissée, à l’image des majoliques. Maggie Boyd peint le motif avec un émail qu’elle prépare elle-même.

Il faut environ une semaine pour fabriquer un de ces vases : chacun est cuit deux fois au four, pour un total de 76 heures.

« D’une certaine manière, je me trouve un peu ridicule que de peindre de magnifiques vases antiques sur d’autres aussi simples. Pourtant, comme presque tout ce que je fais, c’est également rendre hommage au passé, à cet artisanat qui existe depuis la nuit des temps. »

Maggie Boyd travaille l’argile depuis plus de 15 ans. « À partir d’une motte de terre, les gestes manuels les plus élémentaires peuvent produire une forme utilitaire, note-t-elle. Certaines personnes passent pourtant leur vie à parfaire ces mouvements et leurs résultats. »

Partager cet article